Chasse à la baleine : Un massacre

15 janvier 2010 par murielle.oriol

Plusieurs centaines de baleines sont massacrées chaque année par le Japon qui pratique une chasse commerciale sous alibi scientifique et la Norvège et l’Islande qui pratiquent une chasse officiellement « commerciale » !

Rappelons que les cétacés font partie de l’annexe I de la Convention de Washington qui regroupe les espèces menacées d’extinction et dont le commerce international est interdit. Une étude récente de la Commission Baleinière Internationale (CBI) démontre que le nombre de baleines est passé de 1 500 000 individus au 18ème siècle à 100 000 en 2003.

En 1982, la CBI a adopté un moratoire entré en vigueur en 1986 qui interdit toutes formes d’exploitation commerciale des baleines. Néanmoins les pays membres peuvent faire objection à toute décision de la CBI lorsqu’ils estiment qu’elle est contraire à leur intérêt national. Le Japon a profité d’une faille juridique du moratoire de 1986 pour réaliser une reconversion de sa flotte de chasse en flotte « scientifique ». Mais les recherches n’apporteront rien, qu’un commerce caché de viande de baleine distribuée sur les marchés et dans les restaurants japonais. En 2002, le Japon a sacrifié plus de 680 baleines pour de  » soi-disant  » recherches scientifiques.

Depuis 1986, 7 500 baleines auront été capturées sous couvert de recherches scientifiques et auront fait l’objet de 30 résolutions condamnant cette pratique. Aujourd’hui rien ne justifie l’exploitation baleinière, tous les produits issus de la baleine sont maintenant remplacés par des produits de substitution (matières chimiques, synthétiques) et la CITES (Convention de Washington) interdit tout commerce des produits issus des cétacés et de toutes les espèces animales sauvages menacées d’extinction. De nombreux pays ont trouvé une alternative économique avec le développement du whale-watching.

Depuis que des conventions internationales (CBI, CITES) ont été mises en place les effectifs ne se renforcent pas ! La diminution de ces populations est également due à différents facteurs tels que la pollution, le trafic maritime, l’épuisement des ressources alimentaires, ainsi qu’un taux de reproduction très faible.

Comme tous les grands prédateurs, les cétacés jouent un rôle majeur dans l’équilibre écologique marin. Il est urgent de protéger le milieu marin ainsi que tous les habitants qui le peuplent. En prenant soin de notre Environnement, nous prenons soin de nous-mêmes et nous offrons aux jeunes générations une mer belle et peuplée de géants pacifiques…