Un pingouin Torda pris au piège dans les filets

1 mars 2010 par murielle.oriol

novembre 2009
Après les dauphins et les tortues, les oiseaux marins pris au piège dans les filets des pêcheurs…

pingouin_grande1
Depuis le 17 novembre dernier, la commune de Saint-Jean-Cap-Ferrat abritait un magnifique pingouin torda (Alca torda) sous les yeux protecteurs de l’association SOS Grand Bleu. Après avoir parcouru plus de 2 000 km dans des conditions extrêmes, il avait décidé de passer l’hiver sur le Cap Ferrat qui lui rappelait son Europe du nord natale. Son séjour fut malheureusement de courte durée car le pingouin pris au piège des filets de pêche n’a pas survécu. Son petit corps inerte fut déposé au sein de l’association SOS Grand Bleu.

Rappelons :

> Première cause de mortalité des cachalots et des baleines : le trafic maritime
> Première cause de mortalité des tortues : les macro déchets et en particulier le plastique
> Première cause de mortalité du pingouin torda : les captures accidentelles dans les filets des pêcheurs.

C’est un grand coup de colère mais surtout un cri du cœur, un SOS que nous lançons…
pingouin_grande2

Petit rappel sur cet oiseau marin :

Le pingouin torda est observé chaque année sur notre littoral (jusqu’au Maroc) où il vient passer quelques mois pour l’hiver avant de repartir vers le mois de mars pour l’Europe du nord. Il niche en colonies, sur les falaises d’Europe du nord (Islande, Ecosse, Irlande, Scandinavie, un peu en Bretagne nord) ! C’est un très grand plongeur qui se nourrit de poissons et qui vole au ras de l’eau. Il peut vivre jusqu’à 20 ans ! En période nuptiale, sa tête est toute noire, avec un liseré blanc au bec et en travers de l’aile ! Les pingouins torda ont une seule nichée et un œuf unique !

Un faible effectif :

C’est une espèce en danger en France car il ne reste que 25 couples nicheurs en Bretagne, en raison de ce faible effectif, elle est classée dans la liste des espèces de vertébrés protégées menacées d’extinction (arrêté du 9 juillet 1999). Elle est protégée également par l’arrêté du 17 avril 1981 fixant la liste des oiseaux protégés sur l’ensemble du territoire. Enfin au niveau international, le pingouin torda est inscrit à l’annexe III de la convention de Berne.

Si vous faites une promenade le long de notre littoral ne soyez pas étonné d’observer un pingouin torda ! Il ne faut pas les confondre avec les manchots qui peuplent les terres froides de l’hémisphère sud et qui eux, ne volent pas !

Pour plus d’infos sur les oiseaux :

Visiter le superbe site de la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) : http://paca.lpo.fr
Si vous retrouver un oiseau blessé une seule adresse, le centre régional de sauvegarde de la faune sauvage : www.crsfs-paca.lpo.fr
pingouin_grande3