Massacre au Japon : quelques unes de vos réactions…

1 juin 2010 par murielle.oriol

courrier_japon1Au Japon, près de 20.000 petits cétacés (dauphins et marsouins) périssent lors de la saison de chasse qui se déroule tous les ans du 1er septembre au 31 mars.
Ces massacres se répètent depuis 1986, ce avec la bénédiction du gouvernement japonais qui en autorise l’ouverture annuelle. Car cette pratique est non seulement autorisée, mais encouragée, au nom de la «tradition». Les faits nous prouvent pourtant que ces massacres n’ont plus rien à voir avec une quelconque tradition, mais notamment avec l’industrie des delphinariums et le marché alimentaire.

Je conteste fortement les pratiques meurtrières exercées sur nos amis les dauphins au Japon et me permets d’insister pour que les mesures judiciaires les plus sévères soient prononcées contre les assassins nippons.
Gabrielle, Vichy

Nous sommes chagrinés de connaître l’horreur infligée aux dauphins, pour le seul plaisir d’une certaine catégorie de personnes peu scrupuleuses quant à l’avenir de cet animal. Nous souhaitons que cela cesse et que ces dauphins continuent une vie paisible.
Mme Leconte, Drancy

Je tenais à vous montrer mon indignation face aux scènes de massacre de dauphins dans les eaux japonaises. Il faut absolument que les dauphins trouvent des avocats internationaux pour arrêter d’alimenter les marinelands et les restaurants nippons !
Florence, Châtres

Nous dissuadons avec insistance les touristes qui veulent aller au Japon, où l’on torture et tue les dauphins. Suggestion : faîtes de même !
Docteur Molines, Pezenas

RÉPONSE DE SOS GRAND BLEU :

SOS Grand Bleu condamne ces massacres, mais néanmoins il est impossible de mener une action concrète sur le terrain, car le gouvernement japonais les autorise dans ses eaux nationales. Nous vous encourageons vivement à boycotter tous les produits en provenance du Japon. Rappelons que les dauphins sont protégés par de nombreuses conventions et législations internationales (Convention de Washington pour le commerce international des espèces de faune et flore sauvage menacée d’extinction).