L’importation de produits issus du phoque interdite en Europe dès 2010

1 décembre 2010 par murielle.oriol

juin 2009

L’Union européenne a pris la décision d’interdire l’importation de produits dérivés du phoque. La fermeture du marché prendra effet dès 2010, afin de s’opposer à une chasse jugée « répugnante ». Le Canada, principal exportateur, s’oppose à cette mesure.

phoques_grande1
Les accessoires en peau de phoque et autres produits fabriqués à partir de l’animal seront très prochainement interdits de séjour en Europe. Cette mesure a été votée avec une très large majorité puisque 550 députés l’ont approuvée, contre 49 qui s’y sont opposés.

Le Canada, l’un des plus grands exportateurs de produits dérivés du phoque, a déjà menacé de contester cette décision en déposant un recours devant l’Organisation mondiale du Commerce et a exprimer sa colère lors d’un sommet avec l’Union européenne qui s’est tenu à Prague. « Nous considérons que cette industrie est légitime. Nous nous battrons pour les intérêts du Canada, dans ce domaine » a prévenu le porte-parole du Premier ministre canadien.

750 000 phoques par an tués

C’est la cruauté avec laquelle les phoques sont abattus, pour leur peau, leur viande ou leur graisse, qui a alerté les États membres de l’Union européenne et les a menés à voter cette interdiction. Selon l’autorité européenne de sécurité des aliments, ce ne sont pas moins de 750 000 phoques par an qui sont tués pour la production de produits dérivés et 60 % le sont par trois pays, à savoir le Canada, le Groenland et la Namibie. Cette mesure est « une victoire contre la barbarie » se réjouit la Fondation Brigitte Bardot. SOS Grand Bleu ne peut que s’associer à cette décision européenne.

Sources : MaxiSciences