Les coquillages protégés de Méditerranée

15 octobre 2009 par admin

logo

En méditerranée, il existe 1839 espèces de mollusques dont 1407 d’entre eux construisent des coquilles pour s’abriter. Ces derniers étant appelés des coquillages.17 d’entre eux sont protégés par la Convention de Bern, c’est à dire que leur ramassage, leur transport et leur détention sont interdits.

Photos R.Vernet et J.P. Sidois
 

Nom vernaculaire : Patelle ferrugineuse, appelée à tord patelle géante
Nom scientifique : Patella feruginea
Taille : son diamètre peut atteindre 12 cm
Aire de répartition : elle est endémique de la Méditerranée
Argument de protection : disparue des côtes françaises depuis plus de 50 ans, elle ne survit plus qu’en Corse et en Algérie. Le parc de Port Cros l’a réintroduite dans la zone protégée pour tenter de la sauver.

coquillage5

Nom vernaculaire : Patelle noire
Nom scientifique : Patella nigra
Taille : plus grande patelle de Méditerranée, elle peut mesurer jusqu’à 15 cm
Aire de répartition : elle est originaire de l’Afrique de l’Ouest et ne subsiste plus qu’en Algérie
Argument de protection : en voie de disparition en Méditerranée

coquillage8

Nom vernaculaire : Gibbule neigeuse
Nom scientifique : Gibbula nivosa
Taille : 8 mm
Aire de répartition : Île de Malte
Argument de protection : rare parce que concentrée seulement autour de l’île de Malte

coquillage17

Nom vernaculaire : néant
Nom scientifique : Dendropoma petraeum
Taille : diamètre de 2 à 5 mm
Aire de répartition : toute la Méditerranée
Argument de protection : n’est pas rare, sa protection vient du fait que pour les récupérer, les plongeurs sont obligés de casser les tombants calcaires sur lesquels ils vivent, détruisant ainsi toutes les espèces voisines

coquillage15

Nom vernaculaire : Porcelaine pure
Nom scientifique : Erosaria spurca
Taille : 35 mm
Aire de répartition : toute la Méditerranée, plus commune sur les côtes méridionales, très commune en Afrique de l’Ouest
Argument de protection : très rare sur les côtes françaises, est très recherchée par les plongeurs et collectionneurs

coquillage14

Nom vernaculaire : Porcelaine livide
Nom scientifique : Luria lurida
Taille : 60 mm
Aire de répartition : commune dans toute la Méditerranée
Argument de protection : très recherchée par les plongeurs et collectionneurs

coquillage16

Nom vernaculaire : néant
Nom scientifique : Schilderia achatidea
Taille : 45 mm
Aire de répartition : espèce de l’Afrique de l’Ouest, atteint les côtes d’Afrique du Nord
Argument de protection : très rare en Méditerranée

coquillage13

Nom vernaculaire : Porcelaine poire
Nom scientifique : Zonaria pyrum
Taille : 40 mm
Aire de répartition : commune dans toute la Méditerranée, plus fréquente sur toutes les côtes méridionales
Argument de protection : très recherchée par les plongeurs et collectionneurs

coquillage6

Nom vernaculaire : Tonne cannelée
Nom scientifique : Tonna galea
Taille : peut atteindre 30 cm
Aire de répartition : on peut la trouver dans presque toutes les mers du monde sauf dans les mers froides. Plus fréquente en Méditerranée centre méridionale
Argument de protection : elle est protégée à cause de sa rareté en Méditerranée

coquillage10

Nom vernaculaire : Ranelle géante
Nom scientifique : Ranella olearia olearia
Taille : 25 cm
Aire de répartition : plus commun en Méditerranée centre occidentale, vit aussi en Afrique de l’Ouest, du sud et en Australie.
Argument de protection : très rare sur les côtes françaises

 

coquillage11

Nom vernaculaire : Triton à bosses
Nom scientifique : Charonia lampas lampas
Taille : peut atteindre 42 cm
Aire de répartition : toute la Méditerranée et dans les mers chaudes
Argument de protection : très rare sur les côtes françaises

 

coquillage12_contour

Nom vernaculaire : Triton
Nom scientifique : Charonia tritonis variegata
Taille : peut atteindre 30 cm
Aire de répartition : espèce de l’indo-pacifique introduite en Méditerranée Orientale.
Argument de protection : très rare en Méditerranée

 

coquillage7

Nom vernaculaire : Mitre zonée
Nom scientifique : Mitra zonata
Taille : 10 cm
Aire de répartition : rare en Méditerranée. Plus fréquente en Adriatique, on l’a trouve en Atlantique à – 1000m.
Argument de protection : elle est protégée à cause de sa rareté

 

coquillage3

Nom vernaculaire : Datte de mer
Nom scientifique : Lithophaga lithophaga
Taille : 11 cm
Aire de répartition : espèce endémique de la Méditerranée, elle vit à l’intérieur des roches calcaires qu’elle creuse avec l’acide qu’elle produit
Argument de protection : très courante, sa protection vient du fait que pour la récupérer, les plongeurs sont obligés de casser les tombants calcaires dans lesquels elle vit, détruisant ainsi toutes les espèces voisines

 

coquillage1

Nom vernaculaire : Grande nacre
Nom scientifique : Pinna nobilis
Taille : 2ème plus grand coquillage vivant sur la planète, peut atteindre 1m
Aire de répartition : toute la Méditerranée Endémique
Argument de protection : elle est détruite par les chalutages de fond, les ancres et certains plongeurs qui la récupèrent pour la décoration. Elle à un intérêt fondamental pour la Méditerranée car elle filtre 2000 litres d’eau de mer par jour

 

coquillage2

Nom vernaculaire : Nacre rude
Nom scientifique : Pinna rudis
Taille : 40 cm
Aire de répartition : espèce originaire d’Afrique de l’ouest
Argument de protection : elle est protégée à cause de sa rareté en Méditerranée, elle a la même fonction de filtration que la grande nacre

 

coquillage9

Nom vernaculaire : Pholade
Nom scientifique : Pholas dactylus
Taille : 12 cm
Aire de répartition : toute la méditerranée. De la Norvège aux îles du Cap Vert
Argument de protection :creuse les roches calcaires et certains substrats très dures. Les plongeurs sont obligés pour la récupérer, de casser les substrats dans lesquels elle vit, détruisant ainsi toutes les espèces voisines