Pourquoi ce périmètre ?

15 juin 2010 par admin

Au sein de cette zone, la présence de cétacés, est des plus fréquentes, en raison des conditions écologiques qui font de ce bassin une zone pélagique très productive et riche de formes vivantes. Grâce au courant liguro-provencal et aux remontées d’eaux profondes ou « upwellings », provoquées par la tramontane et le mistral, le phytoplancton et le krill (petits crustacés) sont abondants. Attirée par l’abondance de nourriture planctonique, la majorité des baleines de Méditerranée s’y concentrent, de juin à octobre, pour satisfaire leurs besoins alimentaires.
Les côtes du Sanctuaire sont soumises à une très forte urbanisation, source de pollutions et de nuisances multiples. Ce vaste espace connaît en outre un trafic maritime intense, qu’il soit commercial, civil ou militaire, et ses richesses biologiques subissent une forte exploitation. Ces pressions et ces enjeux ont conduit trois pays riverains qui partagent une longue histoire maritime, à unir leurs efforts.
Le terme même du sanctuaire implique la libre adhésion des cœurs et des esprits. Chacun de ceux qui fréquentent, en toute liberté, ce vaste espace est appelé à contribuer à cette œuvre de protection.